My Unfamiliar Family

Année/Diffusion : 2020/tvN

Par : Kwon Young Il, Kim Eun Jeong

Durée : 16 épisodes

Les choses sont tendues au sein de la famille Kim. Eun Joo (Choo Ja Hyun) l’aînée est malheureuse dans son couple mais ne laisse rien transparaître, Eun Hee (Han Ye Ri) la deuxième fille, s’est fâchée avec elle et avec son meilleur ami Chan Hyeok (Kim Ji Suk) et ne leur parle plus depuis des années, la relation entre la mère Jin Sook (Won Mi Kyung) et le père de famille Sang Shik (Jung Jin Young) est devenue passive-agressive à l’extrême, et le pauvre petit dernier Ji Woo (Shin Jae Ha) que tout le monde couve a du mal à quitter le nid au milieu de ce marasme émotionnel. Un jour Jin Sook annonce à ses enfants et son mari abasourdis qu’elle n’en peux plus : elle veut une séparation. Peu de temps après, Sang Shik  subit un grave traumatisme crânien, et se réveille en étant persuadé d’avoir 22 ans. Ses enfants rencontrent un homme très amoureux de sa femme. Sang Shik essaie de comprendre pourquoi elle en est venue à le détester autant, et au même moment Eun Hee décide de renouer avec Eun Joo et Chan Hyeok. La jeune femme découvre que les membres de sa famille sont devenus des étrangers les uns pour les autres. Est-il trop tard pour recoller les morceaux ?

Je n’ai pas le réflexe de regarder des dramas sur la famille, en général ils sont très longs et demandent un investissement que je suis rarement prête à leur accorder, et d’autre part ils dégagent une odeur vieillotte qui fleure bon (?) les secrets de famille. My Unfamiliar Family se débarrasse du format long, dont son scénario n’avait pas besoin, mais conserve les secrets de famille. Enfin, oui et non. En fait, plus que de véritables secrets sauce makjang, ce sont les non-dits, les malentendus et la rancune qui font souffrir le plus les personnages. Au début du drama ils sont tous en souffrance. On ne se demande même s’il n’est pas trop tard pour réparer certaines relations très endommagées, et à vrai dire je n’étais pas du tout convaincue que Jin Sook ne devait pas refaire sa vie loin de la relation toxique qu’elle a avec sa famille. Que le drama soit parvenu à me faire penser différemment tout en respectant ce personnage est un petit tour de force, et tout à l’honneur de l’excellente écriture de la scénariste. Elle réussit même à faire passer cette histoire d’amnésie sans trop de heurts, ce qui est un véritable exploit compte tenu de l’usage déraisonné de ce twist à Kdrama-land.

Le drama est très bien produit et joué, mais j’ai trouvé que c’était l’écriture qui en faisait cette véritable gemme à la fois prenante, profonde, attachante, et si authentique. Quels bons dialogues ! Et j’ai eu de l’empathie pour tous : Eun Hee et Eun Joo qui ont réagit à leurs traumatismes en écrasant leurs sentiments (chacune à sa manière), Jin Sook qui a tellement pris sur elle toute sa vie sans rien dire qu’elle est constamment au bord de la crise de larmes, Sang Shik qui se traîne des valises de complexe d’infériorité et de culpabilité qui l’ont rendu aveugles à l’amour des autres, etc. Rétablir des liens de confiance et d’amour dans cette famille nécessite un gros travail de fond, et tout le monde participe, pas toujours de la manière la plus saine qui soit, mais chacun apporte une pierre à l’édifice ou sert de déclencheur. Sang Shik et Ji Woo adoptent des attitudes auto-destructrices qui vont faire office de sonnettes d’alarme aux autres membres de la famille. Eun Hee prend sur elle et essaie de comprendre, essaie de reconnecter, de ne pas commettre à nouveau les erreurs du passé, même si c’est très douloureux, et même si elle est prise au même moment dans ses propres problèmes de carrière et de relations foireuses. Jin Sook décide enfin de dire “stop” et d’écouter ses sentiments. Eun Joo et son mari chacun à leur manière cherchent une porte de sortie à leur mariage construit sur des mensonges.

Le drama parle donc de réconciliation et de redécouverte, de soi-même et de sa famille, et le fait de manière crédible, sans formule magique et sans réécrire la personnalité de ses protagonistes. Il le fait même de manière poétique : le drama aime glisser des poèmes dans son histoire et filer des thèmes visuels, dont celui des fruits en particulier qui nous raconte beaucoup de choses sur la relation entre Jin Sook et Sang Shik. Et l’écriture délicate et précise est soutenue par les performances impeccables des acteurs, en particulier celle de Han Ye Ri, bouleversante, que je ne connaissais pas du tout, et qui est propulsée à la tête de mes actrices à suivre de près. La romance compliquée de son personnage avec celui de Kim Ji Suk, l’adorable Chan Hyeok, est l’un des nombreux points forts du drama, et ses scènes avec Choo Ja Hyun qui joue sa sœur sont mes scènes préférées.

En bref : je vous recommande absolument My Unfamiliar Family, c’est un “Home Drama” exceptionnel, même si au premier abord ça ne vous paraît pas le drama le plus facile d’accès, et même si les thèmes abordés ne sont pas très attractifs. Le jeu en vaut la chandelle.

4 thoughts on “My Unfamiliar Family

  1. Luthien

    Ce drama me fait de l’oeil depuis sa sortie. J’aime beaucoup le casting principal, Han Ye Ri en tête. Je suis contente de voir que tu aies aimé.

    Like

    Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s