Bilan des Kdramas de 2021

Quelle année ! Les choses bougent à Kdrama-land, et j’ai l’impression d’être revenue vers cette passion à un moment clé. Les formats se réduisent, les plateformes se diversifient, le public continue de s’internationaliser (avec des pays qui n’apprécient pas forcément les mêmes genres de contenus), les controverses se multiplient (on n’aura jamais autant parlé de politique et d’histoire à propos des Kdramas), et pourtant il y a quelque chose de rassurant dans l’immuabilité de certains clichés. Tant qu’on aura des sageuks dans lesquels un ministre crie “Jeonhaaaaaaa”, et des romances dans lesquelles un lead porte l’héroïne sur son dos quand elle casse sa chaussure (ou l’inverse), on aura toujours l’impression de rentrer à la maison, d’une certaine manière. 

Parlons un peu des tendances de 2021. Une qui m’a fait énormément plaisir est bien sûr le retour en force du “youth drama” et de l’un de ses sous-genres, le drama à idoles ! J’ai aussi observé le retour en majesté du sageuk (plus de dix dramas !), après un gros trou en 2020 (à peine 4 projets). Heureusement pour le genre, l’année s’est ouverte sur les succès d’audience de Mr Queen et Secret Royal Agent qui ont su conquérir les spectateurs. Par contre le mélo/drame humain était quasi absent, il y a eu de solides propositions (Lost, Youth of May…), mais on sent que ce n’est pas à la mode en ce moment, alors que les satires sociales et autres makjangs, plus riches en rebondissements, se sont enchaînés sans interruption.

Bien sûr LE genre de l’année a été l’horreur et/ou thriller. L’action, l’horreur et le suspense doivent être des genres faciles à exporter, pas forcément trop coûteux à produire (surtout comparés à la science-fiction et la fantasy) et faciles à décliner en saisons lorsque le succès est au rendez-vous. Plus discrets, les dramas sur le monde du travail ont tout de même eu leur mot à dire mais ont manqué d’une nouveauté phare, le succès le plus notoire ayant été Hospital Playlist 2, qui ne compte pas vraiment en tant que suite.

Côté romances et comédies romantiques, il y a en a toujours autant, mais j’ai le sentiment que le genre se cherche. On sent une volonté de réalisme, et de continuer sur la voie ouverte par tvN pour parler de ce qu’on taisait avant (le sexe, les relations toxiques, les séparations). Les petites plateformes de streaming en particulier m’ont agréablement surprise sur ce point. En outre j’ai l’impression qu’on bascule vers le “beta male” comme idéal masculin avec des personnages et des acteurs qui dégagent de la douceur comme Lee Do Hyun, Kim Sun Ho, Park Hyung Shik, Roo Won, Kim In Jae, Ahn Bo Hyun, Cha Eun Woo, Im Si Wan…bien sûr le lead froid et détaché n’a pas encore disparu, mais il est lui-même en mutation, et ses traits de caractère les plus toxiques sont de moins en moins tolérés.

Pour 2022, j’aimerais voir se confirmer certaines tendances (j’espère que les sageuks et les dramas à idoles/sur la jeunesse sont là pour rester) et d’autres se calmer (moins de thrillers et de makjang, on sature). On pourrait avoir plus de slice-of-life et de comédies de bureau, et même plus de comédies tout court. Je sais que c’est l’un des genres les plus délicats à réussir, surtout sur des formats longs, mais les comédies absurdes à la Harvest Villa ou Evasive Inquery Agency me manquent !

Mais passons à un bilan plus détaillé. Comme l’année dernière, je fais un tour des networks et plateformes de streaming. 

KBS

Ok KBS, après une année 2020 décalée et discrète, tu gagnes 2021. Je ne peux que saluer cette persévérance, cette consistance, et cette volonté de célébrer la culture sud-coréenne cette année à travers ses dramas : Royal Secret Agent, Dali & Gamjatang, Youth of May, etc. Beaucoup de projets avaient cette touche typique : focus sur la famille, l’histoire épique, les romances bon enfant. Bref, des dramas qui ont des Valeurs. On peut leur reprocher un certain conservatisme, ils ont beaucoup brossé le public dans le sens du poil, mais que dire, la qualité est au rendez-vous. Et chapeau bas pour avoir géré la catastrophe qu’était le scandale de Ji Soo, je ne pensais pas qu’ils réussiraient non seulement à sauver River Where the Moon Rises mais encore moins que le drama y gagnerait en popularité. Ils terminent l’année avec le succès international de The King’s Affection, qui achève de prouver que 2021 était l’année du sageuk. KBS s’affirme aussi comme l’une des meilleures chaîne pour la jeunesse avec Imitation, At a Distance Spring is Green (je n’ai pas continué mais j’ai bien aimé le pilote, c’est un solide drama sur les années fac) et bien sûr leur continuation de la série des School, même si leur School 2021devrait être renommée “School 2022″ vu ses dates de diffusion !

Ma sélection : The King’s Affection, Imitation

Recommandés par d’autres dramavores : Police University, Youth of May, Dali & Gamjatang, Sell Your Haunted House, Royal Secret Agent, At a Distance Spring is Green, Hello, Me!

Et pour la suite ? KBS continue de parier sur les sageuks avec pas moins de trois projets sur l’ère Joseon : King of Tears sur le roi Taejong (le père du fameux roi Sejong le Grand), Moonshine sur la prohibition, et Red Heart qui propose une histoire alternative au destin du roi Sunjong au XXème siècle. Celui qui m’intéresse le plus est ce dernier, qui verra Lee Joon jouer un usurpateur, Kang Ha Na la reine qu’il sélectionne, et Jang Hyuk le ministre qui fera de lui un roi. Côté romances contemporaines il y a It’s Beautiful Right Now le prochain drama de Yoon Shi Yoon (yaaaay) écrit par Ha Myeong Hee (noooon), et aussi Crazy Love avec Krystal et Kim Jae Wook (improbable, mais pourquoi pas). 

MBC

Après un début d’année tristounet qui a vu se planter le mauvais Oh! My Landlady, MBC a surpris tout le monde avec The Veil, un drama d’espionnage qui a bien marché alors qu’on pensait le genre moribond; et On the Verge of Insanity devenu un authentique succès critique sur le net alors qu’il n’avait bénéficié d’aucun buzz. Le sageuk The Red Sleeve termine joliment l’année en s’imposant dans la bataille d’audience du vendredi/samedi soir, créneau convoité, devant une romance avec Song Hye Kyo ! J’ai remarqué en jetant un œil à sa programmation des années précédentes que le nombre de dramas produits par MBC s’est réduit comme une peau de chagrin. Ils en sortaient une trentaine en 2015, contre une dizaine en 2021…je suppose que la concurrence du câble et des plateformes de streaming a été trop rude, et cela combiné à la baisse générale des audiences (maintenant atteindre les 10% est un exploit alors que c’était considéré comme la routine à l’époque) fait que les investisseurs doivent êtres réticents à financer de nouveaux projets.

Recommandés par d’autres dramavores : On the Verge of Insanity, The Veil, The Red Sleeve

Pour le début de 2022, le thème des dramas de MBC sera…les morts. Le vétéran Lee Hyung Min (Winter Sonata, Sorry I Love You, Strong Woman Do Bong Soon, etc.) réalisera Showtime Begins! sur des magiciens (Jin Ki Joo, Park Hae Jin) qui résolvent des mystères à l’aide de fantômes, et Ro Woon jouera un faucheur d’âme au service des enfers aux côtés de Kim Hee Sun et Lee Soo Hyuk dans Tomorrow. Le sujet est à la mode en ce moment, personnellement ce n’est pas celui qui m’emballe le plus.

SBS

SBS a eu une année compliquée, avec d’abord les soucis de Bae Sung Woo (acteur principal de Fly Dragon) arrêté pour conduite en état d’ivresse et bien sûr l’annulation brutale de Joseon Exorcist, qui devait être leur réponse à Kingdom, alors que le drama venait à peine de sortir. Je me suis demandée s’ils n’ont pas décidé à SBS de réécrire le script de Lovers of the Red Sky en ajoutant une couche de mythologie au dernier moment pour que personne ne puisse reprocher au drama de déformer l’histoire, et je suis curieuse de voir s’ils auront la foi de sortir d’autres sageuks, ou si cette expérience les en a dégoutés. Heureusement pour eux cette année Penthouse a très bien marché, et les audiences ont été au rendez-vous pour la majorité de leurs dramas. Malgré les cris de la censure ils continuent de cultiver un parfum de scandale, avec des dramas affichant des restrictions d’âge pour le sexe et la violence. Même si ce n’est pas forcément ma tasse de thé (surtout si le “sexe” se résume à quelques scènes de baisers en clair obscur dans Now We Are Breaking Up), je ne peux que saluer leur audace. Par contre je ne peux pas m’empêcher de noter en conclusion que les critiques de leurs dramas ont été en grande majorité négatives; peut-être que leur stratégie leur rapporte de bons chiffres d’audience, mais ce n’est pas une raison pour que la qualité de l’écriture baisse aussi drastiquement : jTBC aime également les dramas avec un côté scandaleux, mais je trouve que les leurs ont beaucoup plus de classe. J’espère sincèrement que 2022 verra SBS rebondir sur ce plan.

Recommandés par d’autres dramavores : Racket Boys, Taxi Driver

Pour l’année prochaine SBS est à fond sur les legal dramas apparemment, et nous propose Why Oh Soo Jae ? une romance prof avocate/étudiant en droit avec Seo Hyun Jin et Hwang In Yeop, tandis que Park Eun Bin joue une avocate autiste aux côtés de Kang Tae Oh dans Weird Lawyer Woo Young Woo réalisé par…Yoo In Sik !!! (Giant, History of Salaryman, Dr Romantic…). Je veux.

tvN

A défaut d’avoir produit un hit aussi viral que Squid Game, tvN peut tout de même se féliciter d’une très bonne année, grâce notamment à son remake de Go Princess Go, Mr Queen, qui a battu des records d’audience et provoqué la polémique. Ce créneau convoité de samedi/dimanche 21h a été chargé de hits de manière générale, et de Vincenzo à Jirisan, tous ont fait du chiffre. Une chose qui m’a beaucoup frappé cette année est l’inégalité de leurs thrillers. C’est le genre le plus plébiscité en ce moment et ils se sont fait damner le pion par NETFLIX. Même les chaînes du Big Three s’en sont mieux sorties. Je remarque aussi que comme les années précédentes, j’ai du mal à accrocher à leurs romances à gros budget. Doom at Your Service a bien commencé mais le scénario s’est essoufflé au bout d’une dizaine d’épisodes, et You Are My Spring était bien fait et original, mais sans doute trop barré, et le drama m’a perdu rapidement. J’ai failli terminer l’année sans avoir finit un seul de leurs dramas (après en avoir terminé 6 en 2021 !), mais heureusement l’excellent Happiness m’a réconciliée avec la chaîne. De manière générale je me suis sentie très déconnectée de leurs projets cette année, et j’espère que 2022 va corriger ça.

Ma sélection : Happiness

Recommandés par d’autres dramavores : Mr Queen, Navillera, Vincenzo, You Are My Spring, Hometown Cha Cha Cha, Yumi’s Cell, Hospital Playlist 2, My Roomate is a Gumiho

tvN a tellement de projets dans les cartons qu’il est difficile de savoir exactement ce qui va sortir en 2022. Ceux qui m’interpellent le plus sont l’adaptation moderne (à confirmer) de Little Women avec Kim Go Eun et Nam Ji Hyun, Shooting Stars sur le staff qui s’occupe des célébrités en coulisse, et peut-être Tales of the Nine Tailed 2 simplement pour voir Kim So Yeon jouer une gumiho. Le rôle est sur mesure.

jTBC

C’est une année en demi-teinte qui se termine pour jTBC. Ses dramas ont eu des résultats d’audience modérés mais consistants, rien d’extraordinaire mais rien de catastrophique non plus. Les séries Lost et Beyond Evil ont rencontré un joli succès critique, Beyond Evil a même remporté trois Baeksangs (meilleur drama, meilleur acteur pour Shin Ha Kyun, meilleur scénario). Beaucoup d’autres projets ont déçu ou n’ont pas fait de vagues. Les romances en particulier ont floppé (Monthly Magazine Home, Nervertheless), et on aimerait oublier le gros navet prétentieux qu’était Sisyphus. J’ai remarqué aussi qu’ils essaient de répéter le succès de The World of the Married via des satires sociales dominées par des acteurs vétérans, mais j’avoue me désintéresser de ces histoires, et je dirais juste que j’ai l’impression qu’ils se sont fait damner le pion par Penthouse de SBS et Mine de tvN. 2021 se termine assez sombrement sur le gros malaise provoqué par la sortie de Snowdropet si les réactions à Joseon Exorcist m’inquiétaient, je ne peux pas en dire autant pour celui-là qui n’a pas eu le bon-sens de lâcher ses choix d’écriture controversés pour éviter de se faire accuser (tout à fait légitimement) de propagande révisionniste. J’imagine que 2022 nous dira si les controverses de ce genre vont s’envenimer ou s’apaiser…

Ma sélection : She Would Never Know, Beyond Evil, IDOL: The Coup

Recommandations d’autres dramavores : Lost, Law School

Pour 2022 jTBC affiche de très jolis castings : Son Ye Jin dans Thirty, Nine, Park Min Young et Song Kang dans Office Romance Cruelty, Jo In Sung et Han Hyo Joo dans Moving, Kang Ha Neul et Lee Yoo Young dans Insider…mais aucun script ne m’a vraiment enthousiasmée, sauf celui de My Liberation Diary sur le quotidien d’une fratrie écrit par Park Hae Young (oui la Hae Young d’Old Miss Diary, Another Oh Hae Young et My Mister) et réalisé par Kim Seok Yoon, l’un de ses partenaires qui a bossé aussi sur Detective K et The Light in Your Eyes. J’avais envie d’ajouter When The Day Breaks avec Jung Yumi, mais le roman duquel l’histoire est tiré fait l’objet d’une controverse en raison des opinions politiques de l’auteur chinois, et je ne sais pas si le drama sera tourné.

NETFLIX

On peut résumer l’approche de NETFLIX pour ses projets originaux de 2021 en trois mots : rapidité, impact, efficacité. Ils ont retenu les leçons des années précédentes et surfent sur la vague du thriller de qualité et de la satire sociale/drame humain. La majorité de leurs projets ont été des succès critiques et d’audience, et ils sont devenus un acteur incontournable sur le marché. De mon côté je n’ai pas spécialement eu envie de checker leurs dramas malgré les scripts et les castings ambitieux, et en me demandant pourquoi, j’ai réalisé que je préfère regarder des films pour ce type de scénario (maltraitances et désertion dans l’armée, aventures spatiales, battle royale…) plutôt que des séries. D’ailleurs, à force d’engager des réalisateurs et scénaristes de films pour faire des dramas, je me demande si un certain savoir-faire des pros spécialisés dans les séries n’est pas perdu au passage. Ils terminent l’année avec le très ambitieux The Silent Sea réalisé par l’auteur du petit film à la base de ce projet, et encore une fois, en lisant le scénario je me suis dit que j’aurais préféré qu’ils en tirent simplement un film. Je devrais aussi probablement continuer Squid Game, mais quand la hype autour d’une série atteint des sommets d’absurdité ça a tendance à me refroidir. 

Ma sélection : My Name

Recommandations d’autres dramavores : Move to Heaven, D.P., Squid Game

NETFLIX a déjà une tonne de dramas en préparation pour l’année prochaine : une romance dans le monde de la mode avec Choi Soo Bin et Minho (The Fabulous), le zombie survival All of Us Are Dead, ou encore l’adaptation de Money Heist. Le problème avec eux c’est qu’ils annoncent souvent les dates au dernier moment, et c’est difficile de planifier à l’avance ce qu’on veut regarder. 

OCN

OCN a commencé l’année en fanfare avec le succès inattendu de The Uncanny Counter qui a battu les records de leurs plus gros hits Voice, Watcher et Tunnel, mais ensuite leur thriller de voyage dans le temps Times est passé complètement inaperçu et le pot-pourri d’horreur Dark Hole a été un échec amer. Je n’ai pas réussi à trouver d’informations précises, mais il semblerait qu’il y ait eu à la fin de la diffusion de Dark Hole des incertitudes à CJ ENM sur l’avenir de la chaîne. Il s’en est suivi un période floue pendant laquelle plusieurs originaux d’OCN ont été déplacés sur sa chaîne sœur tvN (Hometown, Voice 4) et rien ne sortait tandis que leur twitter était devenu muet. Ils ont du changer d’avis, puisqu’ils ont réactivité leur réseau social et leur programmation avec Chimera. 2021 a confirmée mes craintes que la chaîne soit déstabilisée par la concurrence des grosses plateformes de streaming, qui produisent désormais leurs propres gros thrillers avec beaucoup plus de budget et de stars (autant derrière que devant la caméra).

Recommandations d’autres dramavores : Chimera

Pour l’année prochaine ils nous annoncent Island, un thriller d’exorcisme sur l’île de Jeju avec Kim Nam Gil et Lee Da Hee, et Team Getname qui reprends le concept de 24 heures. 

Les autres petites chaînes et plateformes de streaming

Les petites chaînes se sont très bien défendues cette année ! MBN a gagné le jackpot avec le sageuk Bossam : Steal The Fate et TV Chosun s’en est bien sorti avec le joliment titré Love (ft Mariage and Divorce). Les webdramas n’ont pas été en reste : KakaoTV a eu un début d’année discret mais a surpris tout le monde avec deux authentiques petits hits viraux : Mad for Each Other et The Great Shaman Ga Doo Shim. C’est la première fois il me semble que je vois leurs dramas atteindre un public un peu plus large que celui très jeune qu’il cible habituellement, et c’est tant mieux ! 2021 a vu aussi arriver a une poignée de nouveaux joueurs qui produisent leurs propres originaux : Youtube (Bite Sisters), Apple TV (Dr Brain), ou encore Seezn (Crime Puzzle), et WAVVE (You Raise Me Up) mais ça reste confidentiel. Parmi eux je voudrais mettre en lumière TVING. Ils ont une approche collaborative pour certains dramas (Yumi’s Cell, Mouse) mais d’autres cette année étaient leurs bébés : The Witch’s Diner, Scripting Your Destiny et bien sûr mon coup de cœur Work Later, Drink Now qui m’a surprise par sa qualité comparable à celle des productions des grosses chaînes et plateformes. Si c’est représentatif de leurs prochains originaux, je leur accorderai plus d’attention.

Je n’ai même pas envie de parler de VIKI/Rakuten tellement ils ont continué de m’exaspérer cette année avec leur stratégie de traduction (ils ont de l’argent pour financer des originaux, mais pas pour payer les gens qui leur permettent de vendre leur offre aux clients ???) et IQIYI peut aussi aller se faire cuire un œuf avec leur suggestion aux spectateur de corriger les sous-titres (et puis quoi encore). 

Enfin 2022 sera l’année où Disney+ s’aventure sur le marché, avec ses propres originaux. La plateforme nous proposera le thriller Grid de la scénariste de Stranger qui sera le dernier drama de Seo Kang Joon avant qu’il ne parte faire son service militaire, l’adaptation du webtoon romantique Sixth Sense Kiss où Seo Ji Hye a des visions de son avenir quand elle embrasse son patron (Yoon Kye Sang), et Rookies sur les aventures de jeunes recrues de la police. Je suis curieuse de voir si leurs originaux vont développer un style propre, ou se fondre dans la masse. 

Ma sélection : Work Later, Drink Now, You Raise Me Up

Recommandations d’autres dramavores : Bossam: Steal the Fate, Mad for Each Other, The Great Shaman Ga Doo Shim, Scripting Your Destiny

Bonus : petit palmarès 100% biaisé de 2021

Meilleur drama…

Beyond Evil

…qui finalement n’aura pas été vraiment challengé. Le seul que j’ai envisagé à sa place est Our Beloved Summer de SBS, mais il n’est pas terminé et comptera pour 2022. 

Meilleure romance…

She Would Never Know

…a.k.a le dilemme “quel drama de Ro Woon choisir pour cette catégorie ?”

Meilleur thriller…

Happiness

…et aussi de manière totalement inattendue meilleure seconde romance de l’année ??

Meilleure comédie…

Work Later, Drink Now

…et aussi le drama qui m’aura fait le plus pleurer alors que rien dans le pilote ni la promo ne le laissait penser. 

Plus grosse déception et gâchis de bons acteurs…

Jirisan

…que s’est il passé ? Toute cette hype ? Pour ça ???

Meilleur acteur dans un rôle principal…

Shin Ha Kyun (Beyond Evil)

…on savait déjà qu’il était génial, mais ça fait du bien de temps en temps  d’avoir une piqure de rappel.

Mentions honorables : Lee Do Hwan (Youth of May, Melancholia), Park Hee Sun (My Name), Yoon Shi Yoon (You Raise Me Up)

Meilleur acteur dans un rôle secondaire…

Kwak Shi Yang (IDOL: The Coup, Alice, Lovers of the Red Sky)

…qui devra avoir un rôle principal prochainement sinon je boude. Sérieusement, son degré de charisme et de sexytude est *illégal*, il a les abdos, la moue, les fossettes, le sourire de tueur, et il est même bon acteur (admirez mon sens des priorités), faites-en quelque chose !! 

Mentions honorables : Choi Dae Hoon (Beyond Evil), Baek Hyun Jin (Happiness), Jo Woo Jin (Happiness)

Meilleur actrice dans un rôle principal…

Park Eun Bin (The King’s Affection)

…et inévitablement c’est notre prince adoré. J’ai beaucoup hésité avec Shin Hye Sun, alors que je n’ai vu que quelques épisodes de Mr Queen. Kim So Hyun mérite une mention juste pour avoir joué le rôle de son personnage et de sa propre mère de manière crédible (!!). On se souviendra de 2021 comme une année de rôles historiques puissants pour les actrices. 

Mentions honorables : Shin Hye Sun (Mr Queen), Lee Sun Bin (Work Later, Drink Now), Park Gyu Young (Dali & Gamjatang), Kim So Hyun (River Where the Moon Rises), Han Hyo Joo (Happiness)

Meilleure actrice dans un rôle secondaire…

Han Sun Hwa ex-aequo avec Jung Eun Ji (Work Later, Drink Now)

…et je ne peux que récompenser ces deux-là dont je suis tombée amoureuse. Les BFF de 2021 ! Lee Re est la meilleure petite sœur, Wang Bit Na est la meilleure grande sœur, et Oh Yeon Ok la méchante que j’ai adoré détester. 

Mentions honorables : Lee Re (Hello, Me!), Kang Han Na (My Roomate is a Gumiho), Oh Yeon Ok (Happiness), Wang Bit Na (She Would Never Know)

Meilleure idole/ex-idole dans un rôle principal…

Ro Woon (She Would Never Know, The King’s Affection)

…qui est étonné ? 2021 aura été son année, le flower boy parmi les flower boys. Il se peut que je sois abonnée à plusieurs comptes de fans sur Twitter et que j’ai regardé un nombre embarrassant de fois les clips de SF9 cette année pour lui. Simple possibilité. On ne peut même pas dire qu’il n’avait pas de concurrence, Lee Jun Young et Park Hyung Shik étaient incroyablement charmants et ont délivrés de solides performances ! Mais le pouvoir de Ro Woon était trop puissant. 

Mentions honorables : Hani (IDOL The Coup, You Raise Me Up), Kwon Yoo Ri (Bossam), Kwon Nara (Royal Secret Agent), Lee Jun Young (Imitation, Please Don’t Date Him, Let Me Be Your Knight), Park Hyung Shik (Happiness)

Mes 5 morceaux d’OST favoris de 2021

La chanson que je ne peux plus entendre (mais qui reste incontestablement iconique de 2021)

Et sur ce, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une belle et heureuse année 2022, riche en belles découvertes, que ce soit des Kdramas ou autres !

3 thoughts on “Bilan des Kdramas de 2021

  1. Ilumys (@Illumys)

    J’ai regardé très peu de dramas sortis cette année, aussi ton article était d’autant plus intéressant ! J’ai beaucoup aimé ton retour chaîne par chaîne ; ça me donne envie de voir comment elles vont évoluer en 2022.
    Quant aux dramas sur les marches de ton podium, le seul que j’ai vu, c’est The King’s Affection, que j’ai beaucoup apprécié (les acteurs sont vraiment bons !). Je t’avoue que, sur le coup, j’avais oublié son OST, et effectivement, je ne peux moi non plus écouter “If I” ^^. Pour les autres, j’ai bien envie de les découvrir 😉

    Like

    Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s