Bilan de Juin 2022

Je suis en retard pour ce bilan ! Les vacances sont arrivées et j’ai laissé passer l’occasion de le publier au bon moment, alors qu’il était quasiment terminé. Le voilà tout de même. Je ferais probablement un bilan commun pour juillet/août.

Un mot sur l’actu

Des mariages et des bébés ! Juin aura été un mois dominé par les bonnes nouvelles à Kdrama-land. C’est aussi traditionnellement l’ouverture des grandes annonces de marketing pour la culture geek, et des soldes d’été. Beaucoup de secondes saisons ont été annoncées dans la foulée du Geeked Week de NETFLIX, et on devrait revoir sur nos écrans, courant fin 2022 ou 2023, Sweet HomeD.P., All of Us Are Dead et Hellbound. Aucune nouvelle concernant Kingdom, mais ça ne m’étonne pas, Kim Eun Hee se concentre actuellement sur un autre thriller original pour SBS intitulé The Demon avec Gong Yo et Kim Tae Ri.

Beaucoup de dramas se sont terminés au début du mois avant l’avalanche de nouveautés. Our Blues a tiré son chapeau sur un impressionnant 14%, et un succès critique et populaire retentissant. Love All Play, Sh**ting Stars et From Now Showtime s’en sont allés plus discrètement, mais j’ai noté un véritable engouement sur le net pour Sh**ting Star qui ne s’est pas relâché, et je sais d’expérience que beaucoup de spectateurs potentiels qui ont NETFLIX mais pas VIKI auraient été ravis de l’ajouter à leur liste. Je ne comprends pas la stratégie de tvN sur ce coup là. C’est possible aussi que NETFLIX avec ses résultats financiers en baisse et la surenchère de Disney achète moins de projets, et dans ce cas ils ne pouvaient rien y faire. Mais qui va payer trois abonnements pour suivre toutes les nouveautés ?

Bloody Heart s’est conclu sur un honorable 8% et une réception critique tiède, et ça ne m’étonnerait pas que ça soit une petite déception pour KBS et les producteurs vu les moyens et le casting impliqués. Woori The Virgin n’a pas fait d’étincelles, et n’a pas réussi à retenir le public enthousiaste de Business Proposal qu’il remplaçait. Les retours déçus sur la seconde partie de Woori et la fin ne m’ont pas donné envie de continuer malgré la solidité du pilote. Avec un peu de recul, je pense que ce n’était pas une bonne idée d’adapter une longue série elle-même tirée d’une telenovela sous un format de comédie romantique courte, et je pense que le format du daily ou du home drama aurait été beaucoup, beaucoup plus approprié. Je ne comprends pas la stratégie d’SBS sur ce coup-là, alors qu’ils sont pourtant bien rôdés en matière de soaps.

Et à propos, ils s’en sont mieux sortis avec Why Her. Il n’a jamais réussi à faire mieux que ses 10% du début, mais a maintenu de solides audiences. Eve à côté faisait triste mine, même si le drama a rencontré un petit engouement en tant que plaisir coupable. Le reste des nombreux nouveaux dramas (Jinxed, Insider, Link, Café Minamdang…) a tourné entre les 2 et 6%, rien de catastrophique mais rien d’explosif non plus. Alchemy of Souls a fait légèrement mieux que 6% et montre des chiffres en croissance, une performance à saluer pour un drama de fantasy inspiré de Cdramas qui prends des risques. 

Visionnages du mois

J’ai testé Alchemy of Souls et autant le premier épisode m’a beaucoup enthousiasmée, autant le second a refroidi mes ardeurs. J’apprécie beaucoup l’ambition du scénario, les sœurs Hong ont créé toute une nation imaginaire peuplée de magiciens avec sa propre mythologie, mêlant diverses inspirations (les sageuks de reverse harem, Harry Potter, les sagas chinoises d’arts martiaux…). Les costumes aux touches modernes me rappellent Hong Gil Dong et les décors et effets spéciaux sont suffisamment bien faits pour nous immerger dans ce monde fictif. Mais j’ai deux problème avec ce drama. D’abord, je ne suis pas entièrement emportée par la performance de Lee Jae Wook. Dans Extraordinary You j’avais trouvé qu’il jouait la même expression constipée  du début à la fin, mais il a du charisme, des grands yeux de jais et une carrure idéale, et vu les bons échos sur sa performance dans DoDoLaSol j’étais prête à changer d’avis. Au final, je trouve qu’il fait le job, même si j’aimerais moins de nonchalance (en particulier dans sa diction) et plus d’émotions qui bouillonnent sous la surface. J’aime son personnage, c’est le très classique héros tragique renié injustement qui cherche à prouver sa valeur et qui se trimballe un daddy complex gros comme une maison (on en a eu une version brillante récemment par Park Eun Bin dans The King’s Affection).

Les autres membres du F4 fantastique sont un mélange de jeunes acteurs plus ou moins expérimentés (voire pas du tout), et je n’ai pas ressenti d’alchimie (hehe) particulière entre eux. Peut-être que ça viendra ? L’absence totale d’originalité de leur écriture n’aide pas : on a le bouffon qui se fait rouler dessus, le rival romantique gentil et mystérieux, la rivale romantique brillante et frustrée. Je sais que ce duo de scénariste est capable de les détourner intelligemment, mais pour l’instant nous avons des versions sans nuances de ces stéréotypes. Et ce n’est pas le seule problème de l’écriture, elle n’est pas particulièrement solide et mieux ne vaut pas réfléchir trop longtemps à certains développements (par exemple, pourquoi Jang ne se pose à aucun moment la question des implications de l’échange de son corps avec celui du roi ? Ce dernier lui a dit qu’il voulait un héritier, il ne s’est pas demandé ce que ça entraînait pour lui et sa famille socialement, même si le roi ne ciblait pas sa femme ? Il accepte sans même négocier quoi que ce soit ??).

Jung So Min est une excellente actrice et nous livre pour ce rôle dual une performance à la fois hilarante et attachante comme elle en a l’habitude, mais je ne peux pas m’empêcher de regretter un peu la version du personnage qu’on ne verra jamais de Park Hae Eun. Le rôle a clairement été écrit pour une actrice dans la vingtaine, et c’est dur d’ignorer que Jung So Min a 10 ans de plus (en années et en expérience…) que le reste du casting. Elle a plus d’expressivité et de maîtrise dans ses expressions et sa gestuelle que tous les autres réunis. Je pense que cette différence jouera en la faveur du drama quand les deux héros auront un rapport de maître/élève, mais ça risque de se retourner contre lui quand ils développeront des sentiments l’un pour l’autre. Les ressentis peuvent varier mais à ce stade j’ai du mal à envisager Wook et Naksu sérieusement comme un couple, malgré la mise en scène peu subtile du drama.

Ultimement, rien de tout cela ne m’a fermement convaincue d’arrêter le drama, ce sont des choses surmontables, et il est suffisamment fun pour compenser. C’est ce que Naksu fait à Mu Deok, une jeune femme aveugle innocente qui n’avait rien demandé à personne et qui est non seulement tuée (?) par l’héroïne, mais dont le corps est profané, l’identité usurpée et l’âme…étouffée ? Ce n’est pas très clair. Il y a une drôle de dissonance cognitive dans le drama, qui nous présente les actes du roi comme terribles et l’échange d’âmes comme un crime avec des conséquences dramatiques, mais qui nous demande d’adhérer à ce que fait Naksu dans la joie et la bonne humeur. Pourtant ses actes envers Mu Deok, dont elle vole même le nom (elle n’aurait pas pu choisir un surnom ?) rappellent ce qui a été fait à la mère de Wook, traitée comme un objet et assassinée socialement. Elle n’est même pas spécialement présentée comme une anti-héroïne mais immédiatement comme une victime qui cherche à se venger, qu’on devrait trouver adorable et shipper avec son élève. Pardon, mais non ? Et surtout je me suis souvenue du désastre BIG, dans lequel les sœurs Hong avaient déjà montré qu’elles n’avaient pas grand-chose à faire de l’éthique dans un scénario similaire, où leur personnage principal utilisait le corps et l’identité de son frère pour draguer la fiancée de ce dernier.

Bien sûr mon avis est limité à ces deux premiers épisodes et pourrait évoluer devant la suite, mais je n’ai pas eu envie d’y retourner avant d’avoir lu exactement où il veut nous emmener avec cette histoire. Pour l’instant la manière dont Mu Deok est traitée me laisse un mauvais goût dans la bouche et m’empêche de profiter pleinement du spectacle (j’ai rage-quitté quand Naksu décide de se suicider en se fichant totalement du corps et de l’âme de Mu Deok. Au moins essaie de trouver un moyen d’inverser les choses et vire ton âme parasite du corps de cette pauvre fille au lieu de la noyer ?). Bonne nouvelle pour les fans, les sœurs Hong qui souhaitaient terminer leur drama avec une seconde partie (d’où les rumeurs sur le nombre total de 30 épisodes), ont eu gain de cause, et le drama a été prolongé. Go Yoon Jung reprendra le rôle de Naksu et Jung So Min n’est pas citée dans le casting, ce qui nous donne un vague indice sur le destin de l’héroïne. 

J’ai également essayé l’autre drama romantique et trendy du mois, Link : Eat Love Kill et le pilote m’a fait réaliser à quel point je suis lassée des histoires de meurtres, de stalkers et de disparitions tragiques dans les Kdramas. Autant j’étais très charmée par les parties “Eat, Love” du pilote, autant je me serais bien passée de la partie “Kill”, qui a une importance centrale dans le scénario. Sinon les acteurs ont une bonne alchimie, leurs personnages sont immédiatement attachants et c’est bien fait. Je regrette que l’intrigue ne m’accroche pas plus que ça, si ça avait été une pure romance contemporaine avec un aspect culinaire, je pense que j’aurais continué.

Un peu désabusée j’ai tout de même essayé le pilote d’Extraordinary Lawyer Woo Young Woo, et c’est mon coup de cœur du mois, et celui de beaucoup de gens également vu son succès. Je suis ravie de voir enfin un drama légal aborder le droit civil, à en croire la télévision on pourrait croire que seul le droit pénal existe. Le drama est incroyablement touchant et poétique, bien écrit, brillamment interprété par Park Eun Bin (si elle n’a pas un baeksang après ça, celui qu’elle méritait déjà pour son rôle dans King’s Affection, ce sera un scandale), les adorables Kang Tae Oh et Kang Ki Young qu’on a envie de croquer, et le large casting secondaire qui regorge de talents et de caméos funs. Rien ne me branchait vraiment depuis la fin de My Liberation Notes, et je suis ravie d’avoir trouvé une nouvelle perle !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s